La 5G est-elle dangereuse pour l’écosystème et pour la santé des utilisateurs ? Et qu’apporte-t-elle ?

LouHigh techLeave a Comment

5G-écosystème

On en entend beaucoup parler depuis les derniers mois. Le déploiement de la 5G est un secteur hautement stratégique pour le développement des nos technologies. Il a pour objectif d’augmenter les débits (la quantité d’information qui transite chaque seconde) tout en diminuant la latence (le temps que met l’information à arriver). Il s’agit également d’un enjeu majeur avec le développement de l’IOT (les objets connectés). Mais cette technologie est-t-elle réellement sans impact sur la santé et l’environnement ?

Comment la 5G fonctionne-t-elle ?

La 5G est une technologie de télécommunication qui se base sur les même techniques que ses prédécesseurs, la 4G, la 3G et le GSM. Chacune de ces technologies fonctionne sur des bandes de fréquences spécifiques, louées, en France, par les l’état aux opérateurs. Par exemple, le réseau 4G français fonctionne sur des bandes situées entre 700 MHz et 2,6GHz. Le réseau 5G tel qu’il est conçu à l’heure actuelle prévoit des bandes de fonctionnement entre 30 et 300 GHz. Cette augmentation des bandes de fréquence pose également quelques problèmes. En effet, une augmentation de fréquence a pour conséquence de diminuer la portée des antennes. Ainsi, le développement des technologies 5G s’accompagnera inévitablement d’une prolifération d’antennes, pour compenser cette perte. Ces antennes supplémentaires vont être des “smallcells”, c’est à dire des petites antennes pour permettre de gagner en portée. Elles seront notamment placées dans certains mobiliers urbains.

Est-elle dangereuse pour la santé ?

En résumé, la 5G utilise donc, comme de très nombreuses technologies de communications, des ondes électromagnétiques, à une certaine fréquence. Il est donc légitime de se demander pourquoi les impacts de cette technologie en particulier inquiètent. Premièrement, il faut savoir que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) à classée les champs électromagnétiques comme cancérogènes possibles. Cela signifie que bien qu’il n’y ai aucun consensus à ce sujet, un risque faible existe d’après l’organisation. Cette classification est donc valable pour tout le réseau de téléphonie actuel mais également pour de nombreux autres moyens de communications. En ce qui concerne la technologie 5G en particulier, la multiplication des antennes qu’elle implique n’as pour l’instant pas créé de consensus sur les effets sur la santé et l’environnement.

C’est d’ailleurs pour cela qu’en septembre 2017, près de 200 scientifiques ont demandés un moratoire sur le développement de la technologie en attendant d’en connaître plus précisément les effets sur la santé. Les constructeurs, quant à eux, essayent de minimiser la quantité d’ondes émise par chaque antenne. Par exemple, une partie des antennes 5G sera capable de diriger le signal vers l’appareil qui en a besoin spécifiquement. Cette méthode, qui permet d’éviter d’émettre dans toutes les directions en permanence, permettra donc à terme de diminuer les champs électromagnétiques. Comme le souligne crazy-geek.fr, les conséquences sur la santé ne seront effectives qu’après 5 ou 10 ans.

Ainsi, pour l’instant, il n’existe aucune preuve concrète des risques liés au déploiement de la 5G pour la santé des utilisateurs et de l’environnement. Certains groupes de scientifiques et associations veulent donc appliquer le principe de précaution en attendant d’en savoir plus, tandis que les constructeurs veulent à tout prix ne prendre aucun retard sur cette technologie hautement stratégique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *