Qui est Jean-Marie Santander ?

NicoleinfoLeave a Comment

éolienne

Qui n’a jamais entendu parler de Jean-Marie Santander ? Pour tous ceux qui se passionnent pour l’écologie verte, pour l’entreprenariat respectant à la fois l’Homme et la Nature, pour ceux qui aiment les projets novateurs, ce nom devrait faire résonance !

La spiruline : connaissez-vous cette plante ? Elle se développe de plus en plus, commence à connaître ses lettres de noblesse. C’est en créant Mineral Blue que Jean-Marie met en avant cette algue aux multiples vertus. Grâce à la phycocyanine, extraite aux pigments bleus de la spiruline, il promet des défenses immunitaires renforcées et ainsi, une meilleure résistance aux diverses maladies. Ce passionné d’écologie et d’énergies renouvelables a créé un parc de culture pouvant produire des tonnes de spiruline, destinées à être broyées pour une extraction de l’or bleu, cette substance liquide très puissante. Une idée novatrice et très intéressante car made in France ! Mineral Blue propose ainsi une algue de qualité, produite grâce aux énergies solaire et éolienne. Une plante éminemment saine !

Comment cette plante est-elle produite ?

 

Dans de grandes serres, en bénéficiant du soleil du Sud, rayonnant pour procurer une chaleur récupérée par les panneaux photovoltaïques, et ré-utilisée pour produire une énergie verte et propre !  Grâce à ses idées, la société Ecosynia permet de produire des cultures en respectant l’environnement et en réfléchissant à la transition écologique nécessaire aujourd’hui plus que jamais.

C’est donc l’histoire d’un homme parmi les autres. D’une origine modeste, vivant près de sa famille une jeunesse proche de la terre et de la culture, Jean-Marie Santander se forme aux lois de la nature. Le problème : il souhaite faire des études, il est plein de projets, de rêves, et il veut mettre ses compétences au service des autres. Il demande à s’orienter vers des études d’ingénieur mais des raisons familiales l’en empêchent. Peu importe. La force de caractère de M. Santander ira au-delà des embûches. En France, il peut se consacrer à des études en parallèle de son travail. Il sacrifie tous les loisirs pour travailler encore et encore, sans relâche, jusqu’à obtenir son diplôme si mérité d’ingénieur en électrotechnique. La victoire d’un homme ambitieux, ayant une force mentale hors du commun, et faisant preuve d’une immense persévérance.

Comment ne pas imaginer un avenir prometteur ?

Le nouvellement diplômé met alors toute son intelligence mais aussi ses connaissances au service d’une cause qui lui tient à cœur : l’écologie et plus particulièrement l’énergie renouvelable.

Cependant, il doit passer outre son désamour de la finance et surtout du modèle qu’il exècre, le capitalisme. Le voilà obligé de se fier à la bourse pour trouver des fonds, nécessaires à ses projets, qui sont d’envergure !

Il subit tout ce que la nature humaine a de plus insupportable : les jalousies, la méchanceté, mais jamais il ne faiblira face à ses détracteurs. Son mot d’ordre : remplir ses objectifs en restant fidèle à ses idéaux.

Il intègre Theolia en 2004, mais doit démissionner suite à l’entrée au capital de l’entreprise, en 2008. Peu importe, les projets ne manquent pas et il rebondit rapidement. Il crée alors Ecopower dont il devient le PDG. Il construit des centrales autonomes de production d’énergie et y consacre toute son énergie. Grâce à Ecosynia, il met ses compétences au service de la nature et s’appuie sur le soleil et le vent pour produire une énergie propre et verte. Prouver que mêler économie et écologie est possible constitue pour lui une lutte quotidienne, qu’il partage désormais avec son fils.

Aujourd’hui, la culture des microalgues est devenue leur nouveau cheval de bataille, toujours avec cette ambition de participer à un avenir meilleur. Contribuer à sauver l’humanité en agissant de manière raisonnée, en incluant les facteurs économiques : un défi qu’il a relevé. Sans jamais se détourner de ses valeurs.

Entre énergies renouvelables et culture, Jean-Marie Santander entreprend toujours au service d’un monde meilleur, respectueux et pour un avenir basé sur l’économie circulaire. Un homme ayant une éthique exemplaire et des ambitions fortes pour l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *